Le GMAT™ Focus Edition fait cavalier seul dans le domaine des évaluations pour les écoles de commerce et éclipse la version précédente

Le test repensé du GMAC gagne toujours et encore la confiance des candidats et des écoles

RESTON, Virginie, 02 févr. 2024 (GLOBE NEWSWIRE) — Après près de trois mois de succès dans la livraison du GMAT™ Focus Edition, le Graduate Management Admission Council (GMAC) confirme aujourd’hui qu’il s’agit de la seule version de l’examen GMAT disponible pour les candidats à travers le monde. Le GMAC, une association mondiale représentant les principales écoles de commerce, a livré, à l’automne dernier, la version actualisée de l’examen le plus utilisé dans les écoles de commerce, parallèlement au GMAT existant, afin de faciliter la préparation en cours des candidats et leurs demandes d’inscription dans les écoles de commerce.

Lancé pour la première fois il y a sept décennies, le GMAT est la référence en matière d’évaluation et est en continuelle évolution afin de s’assurer qu’il conserve sa rigueur psychométrique tout en restant un indicateur très pertinent de la préparation des candidats aux programmes des écoles supérieures de commerce. Le test a été repensé l’année dernière et se passe de manière plus efficace, tout en présentant de nouvelles fonctionnalités flexibles pour mieux soutenir les candidats dans leur parcours d’études et de carrière dans le commerce.

« Nous avons été rassurés et encouragés par les réactions extrêmement positives que nous avons reçues de la part de nombreuses personnes ayant passé la dernière édition du GMAT et qui envisagent avec plus de confiance de poursuivre leurs études supérieures dans le commerce », a déclaré Joy Jones, PDG du GMAC. « Je pense que nous avons atteint l’objectif que nous nous étions fixé, il y a plus de deux ans, lorsque nous avons commencé à repenser l’examen, à savoir que cette nouvelle édition permet aux candidats aux écoles de commerce de mettre au mieux en avant leurs capacités dans les domaines les plus pertinents et les plus demandés, tels que la pensée critique et l’intelligence des données. Nous sommes convaincus que les écoles de commerce bénéficieront du regain d’intérêt et d’engagement manifesté par un vivier de candidats plus large et plus inclusif à l’échelle mondiale. »

Le GMAC a dévoilé le GMAT Focus Edition après avoir mené des recherches approfondies impliquant des centaines de professionnels de l’enseignement ainsi que des tests conceptuels approfondis auprès de milliers d’étudiants potentiels dans le monde entier. Avec seulement trois sections de 45 minutes, dont la nouvelle section Data Insights, cette édition est raccourcie de près d’une heure par rapport à la version précédente du GMAT et nécessite moins de contenu en termes de préparation. Bien que la version précédente du GMAT ne soit plus disponible, ses résultats restent valables pendant cinq ans. Les candidats et les écoles ont reçu des informations utiles leur permettant d’utiliser facilement les résultats des deux éditions de l’examen pendant cette période.

« La nouvelle conception rend l’examen plus ciblé, plus accessible et moins intimidant. Mais plus ciblé ne signifie pas plus facile ou moins utile. Cela signifie simplement plus intelligent », a déclaré Rodrigo Malta, directeur général du recrutement et des admissions au MBA à la McCombs School of Business de l’université du Texas.

Sun Long, directeur général du programme international du MBA à l’université chinoise de Fudan, a souligné que son école faisait partie des nombreuses grandes écoles de commerce du monde entier à avoir une opinion positive de la dernière version du GMAT. « Cette édition nous a permis de mieux répondre aux besoins des candidats aux programmes du MBA tout en améliorant la sélection des talents côté écoles de commerce dans un environnement commercial en constante évolution. »

À propos du GMAC

Le GMAC (Graduate Management Admission Council) est une association qui regroupe les principales écoles supérieures de commerce du monde entier. Le GMAC effectue des recherches de premier plan, organise des conférences sectorielles, fournit des outils de recrutement et des évaluations pour le secteur des études supérieures en gestion, ainsi que des ressources, des événements et des services qui aident à accompagner les candidats tout au long de leur parcours dans l’enseignement supérieur. Détenu et géré par le GMAC, l’examen Graduate Management Admission Test™ (GMAT™) est l’évaluation la plus couramment utilisée dans les écoles supérieures de commerce.

Chaque année, plus de 12 millions de futurs étudiants consultent les plateformes du GMAC, dont mba.com, GMAC Tours et BusinessBecause, pour se renseigner sur les programmes du MBA et de master de commerce, entrer en contact avec des écoles du monde entier, se préparer et s’inscrire aux examens et obtenir des conseils sur la manière d’atteindre avec succès leurs objectifs d’études et de carrière dans le domaine du commerce. Le GMAC est une organisation mondiale dont les bureaux se trouvent en Chine, en Inde, au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Pour en savoir plus sur notre travail, veuillez consulter www.gmac.com

Contact auprès des médias :

Teresa Hsu
Responsable en chef, relation média
Téléphone portable : 202-390-4180
thsu@gmac.com

GlobeNewswire Distribution ID 9031305

Ghana needs critical shift in infrastructural design – Prof Appiah-Adu

Professor Kwaku Appiah-Adu, Senior Policy Advisor to the Vice President, has called for critical change in how infrastructure is designed, delivered, and managed to ensure that it works for everyone. He underlined the need to consider the systematic disadvantages and exclusions that women and girls face because of gender relations, societal norms, attitudes, and behaviours when developing infrastructure projects. ‘Failing to consider these factors can result in the creation of a ‘gender-blind’ infrastructure, exacerbating and perpetuating inequality. ‘Furthermore, such oversight hampers the ability of women and girls to contribute equally to society and hinders their access to safety, opportunities, and equal rights,’ he stated. Prof Appiah-Adu made the call at a day’s dissemination event on research conducted by the International Center for Evaluation and Development (ICED), an Africa-based think-tank body in Accra. The event saw the presentation of findings and evidence on the ‘Impact of Infrastructure on Nutritious Diets, Women’s Economic Empowerment and Gender Equality.’ The Bill and Melinda Gates Foundation supported the two-year study (2022/2023). According to Prof Appiah-Adu, infrastructure promoted inclusive growth and maximized beneficial outcomes such as better well-being, sustainable development, and women’s and girls’ empowerment. He noted that when infrastructure was well planned, delivered, and managed in a gender-inclusive and responsive manner, it could help remove gender-based barriers that impede women and girls from accessing services and reinforce inequalities at the household and market levels. Prof Appiah-Adu explained that the disparity in distributing infrastructure investment benefits equally between men and women arises from the assignment of their roles, expectations, and levels of decision-making. Consequently, women and girls may experience reduced opportunities to fully enjoy the advantages brought about by infrastructure development compared to men and boys, he added. Dr David Sarfo Ameyaw, the President and Chief Executive Officer of ICED, said the aim of the research was to increase understanding of the role that infrastructure played in improving access to and affordability of diets and empowering rural women, bearing in mind the challenge of seasonality and its effects on diets among low-income consumers in developing countries. Even more importantly, he stated that the project aimed to increase understanding of the pathways connecting infrastructural development to diets, markets, and women’s economic empowerment in the existing literature. With the usage of a variety of methods, the project compiled, collected, and synthesised evidence on the impact of different types of physical infrastructure (production, post-production, markets, information) on nutritious diets, women’s economic empowerment, and gender equality, while also noting the existing evidence gaps. It was expected that the research products and evidence tools would assist policy- and decision-makers, researchers, and donors, to assess the effectiveness of their policies, identify successful strategies, and address policy gaps, thereby promoting sustainable development. Emerita Professor Takyiwaa Manuh, Gender and Women Empowerment Consultant and Project Team Member, also advocated for more research linking infrastructure to diet, nutrition, women’s economic health, and gender equality to advance Ghana’s development. She argued that this was important because the existing literature indicates that infrastructure designs in the country do not place a high value on those links. ‘So, the practical implication is that we need more studies to be commissioned, funded, and the results disseminated in such a way that policy makers can use it in decision making,’ she added. Prof. Manu said the research marked a significant milestone in the collective pursuit of knowledge for transformative practice and progress. The meeting brought stakeholders from all sectors, including market women, to share their insights and perspectives on the findings. As a result, it summarised the effects of infrastructure on nutritious diets, women’s empowerment, and gender equality among low-income consumers in rural areas of low and middle-income countries in South Asia and Sub-Saharan Africa.

Source: Ghana News Agency